Des nouvelles du Mesnil en lutte, une histoire parmi d’autre

Coups de fil du jeudi 11 janvier 2019, des copains veulent faire sortir des histoires. Alors on relaye.

D’abord je voudrai parler d’un gars qu’est devant moi.

Mon pote il est malade, il est cardiaque. Toute sa famille est en france, son seul problème c’est celui des papiers. Et ca c’est la préfecture qui lui refuse année après année.

Aujourd’hui il a demandé à aller à l’hôpital ils l’ont emmené, escorté et menotté. Ils se sont mis devant la porte de l’hôpital George Pompidou (Meaux). Comme un vrai terroriste. Même le médecin de l’hôpital, D., s’est plaint du traitement des policiers.

Ici, l’infirmerie elle donne juste des dolipranes, ou des trucs psy. Si il rate le rdv de 14h avec son fils, le gars en face de moi il a pas son traitement.

En plus le gars vient de me dire qu’on lui donne pas ses medocs, on lui donne pas les medocs prescrits par le docteur. On lui donne d’autres medocs. Il lui donne des génériques moins chers.

A cause des médicaments qu’ils lui ont donnés il a eu des problèmes. Mais du coup tous les jours son fils lui fait la visite et lui ramène des medocs mais l’infirmiere lui donne pas..

Puis pour parler de l’intérieur : ca fait deux jours que les toilettes sont bouchées. Quand je me suis plaint à la Police, on m’a dit « demande à tes amis d’arrêter de boucher les toilettes ». Les cellules sont crades, le ménage est pas fait tous les jours (une fois par semaine dans les chambres, couloirs tous les jours). La douche c’est dégueulasse.

Même la bouffe pour chien est meilleure que nous ce qu’on bouffe.

Au centre de rétention,même on a pas le droit de ramener de la bouffe dans les visites, on peut pas cantiner a l’offi, on peut pas acheter du shampoing. Si tu t’es pas fait arrêter avec du shampoing bah t’es dans la merde. Ici le shampoing du CRA il sert a rien. Même mon chien je le lave pas avec.

Nos vetements ils les lavent avec de l’eau. On les met à la laverie tous ensemble. Donc si un de nous a la gale.. on l’aura tous. Parce que quand nos vetements ils nous les rendent ils sentent toujours mauvais.

L’offi ils sont toujours en retard et ca finit toujours plus tôt que c’est annoncer -16h au lieu de 18h30.

Pour la cantine : normalement c’est à 7h, mais ca à jamais commencé a 7h pile y a toujours 10 ou 20m de retard. Mais 7H30 ensuite si t’as 5m de retard, on te dit là « c’est chaud ca va fermer, aller presse-toi et la prochaine fois tu viens à l’heure ! ».

Une fois le gars en face de moi il a demandé un verre d’eau pour prendre ses medocs, on lui a refusé.

Une fois, mon co il a commenca a pleuré tellement il a mal (crise de foie). Il voulait pas l’emmener à l’hôpital. Après le départ des infirmiers, on a du appeler les pompiers. Les pompiers au début voulaient pas trop venir ils ont proposé aux keufs de l’amener à l’hopital.

Avant de pouvoir partir il à du gueuler, taper au mur etc.. faire tout un film pour qu’il parte.

Et en plus, si on avait pas appelé les pompiers il serait jamais parti. Après, ils ont cherché à savoir qui avait appelé les pompiers.

« Qui a appelé ? Qui a appelé ? » On leur a dit personne, juste y a un malade, faut l’amener.

Moi j’avais une tubeuse, je l’ai ramené avec moi dès mon arrestation. Après la fouille, on m’a autorisé à la prendre avec moi. Après y a eu une fouille y a une semaine où ils ont tout retourné, tout démonté. Et là on me dit c’est interdit la tubeuse. D’où tu changes la loi en 3 semaines ?

Les policiers  » ils disent ouai ca pue ca pue ».

Ils lavent pas nos vetements leurs savons sert a R et apres ils disent on pue ?

Avant la grève de la faim ils fermaient la porte a 20h. Maintenant ils re-respectent la règle. Mardi soir on a manifesté et depuis c’est à nouveau 22H comme quand je suis arrivé.

Aujourd’hui ils ont ramener une meuf avec son fils de 3 mois… et son fils est malade.. ils l’ont mis en centre de rétention..Aujourd’hui je l’ai vu dans le couloir j’ai eu le coeur brisé. Je l’ai vu dans le couloir j’ai joué avec le petit..Qu’est ce qu’elle a fait ? Elle est pas humaine ? Elle est pas née en France c’est tout.Ils mettent un petit de trois mois en prison. Il va devenir quoi ? C’est sûr pas président..

Y a des choses qui font mal…

Ici, il font des vols cachés… ils attachent comme des chiens… ils scotchent.. j’ai vu des trucs ca choque. Je connais un gars, le 45e jour ils l’ont amené de force.. cagoulé, casqué scotché de la tête au pied…

Le copain il est grave malade… il peut pas prendre ses medocs au bled.En plus ils l’ont amené de manière illégale. Normalement il a fait sa demande d’asile pour annuler le dernier vol, normalement ils doivent attendre.. la ils ont pas attendu la réponse ils l’ont emmene quand meme.

Sans parler bien sûr des flics, c’est pas tous, qui essayent de nous provoquer. Toujours. Tous les jours. Y en a des sympa mais y a des groupes. Ils te mettent une etoile sur ton nom. Genre dangereux à surveiller, genre comme si t’as une fiche S. Et ca ils les emmènent de force.

Le gars en face de moi, ils l’ont ammené au juge menoté.. il a parler au juge menoté. C’est un père de famille.. sa fille est comptable mais ici ils s’en foutent, genre il est extrêmement dangereux.

Y a aucune activité, t’as le droit à rien. Il te donne une nourriture, elle est pourrie. Et t’as pas le droit de faire sortir la nourriture. Tout reste à la cantine. Si t’as besoin de quelques chose va l’acheter mais ici tu peux rien faire rentrer.

Les infirmieres là je leur ai dit j’ai plus de lunettes elle me dit « tu peux prendre un rdv d’ici un mois,un mois et demi »Je portais mes lentilles quand je me suis fait arrêté.. forcément je les ais pas récupéré elles sont a l’hotel..

Aujourd’hui ils nous ont ramené de la purée sec.. on l’a jeté. Tu sais qu’y a plein de religions.. Nous on jette on mange rien on mange que des salades. Un plateau par personne, t’as pas le droit d’ajouter quoique ce soit. 2 petits pains.. Juste on te garde vivant..

Normalement ca continue..

Récits de la manif du lundi 7/01 en soutien aux grévistes de la faim a Vincennes: Dedans/ Dehors

Depuis le 3 janvier, une grève de la faim collective a éclaté au batiment A2 du centre de rétention de Vincennes. Le soir même un communiqué sortait, pour appeler a la solidarité dehorOn a lancé ce blog pour relayer les paroles et les luttes de l’intérieur !
s et dedans ! (voir ici:https://abaslescra.noblogs.org/post/2019/01/03/nouveau-communique-a-la-prison-pour-etrangers-de-vincennes/).

Le 7 janvier a 18h était organisé un rassemblement de solidarité depuis l’extérieur pour montrer aux grévistes qu’ils étaient pas tout seul ! Et rappeler a tous ces keufs que dehors aussi on est solidaire ! A l’intérieur au même moment dans le batiment A2 et B2 ca manifestait aussi !

On retranscrit ici des témoignages et des récits de la manifestation de dedans et de dehors.

 

S. Batiment B2. En grève de la faim depuis 6 jours suite à des violences policières.

 

J’ai entendu tout le monde crier mais la porte de ma cellule était bloquée. Alors je me suis mis a tapé dessus.
Quand les flics l’ont ouverte, la porte qui est blindée a cognée ma tête. Vu qu’ils m’avaient taper la tête la semaine dernière quand ils m’ont tabassé, j’ai eu peur que ce soit grave.
Eux ils me disaient  » y a pas de sang, c’est rien! ». Alors que pas besoin d’être médecin pour savoir que quand c’est une hémoragie interne y a pas de sang visible..
Alors j’ai taper a la porte encore et encore en demandant a aller a l’infirmerie.
Au bout d’un moment ils sont revenu et m’ont ramené devant l’infirmerie. Pendant 2h… RIEN ! Du coup je me remets a taper sur des portes et a faire du bruit.
Et là.. vie de ma mère, y a 5 flics qui me prennent et me mettent dans la cellule d’isolement.
La c’est comme d’hab, ils te provoquent… te cherchent..et se mettent a t’humilier.
Non mais vie de ma mère j’avais jamais ressenti ça comme humiliation ! Tu sais c’et la 3 fois qu’ils m’agressent commme ça ici. Et là ils m’ont tapé a plusieurs. J’ai la tête toute gonflée.. j’ai mal partout. Après ils m’ont ramené dans le batiment et j’ai toujours pas vu l’infirmière.

Par contre y avait beaucoup de bruit dans le batiment. Tout le monde était très content
S. le 07 au soir après la manif.

Pour mieux comprendre : ce copain était en grève de la faim depuis quelques jours, avec quelques autres ils avaient exiger devoir l’IGPN (« la police des polices ») por enregistrer leurs plaintes pour les violences policières subies au CRA et de pouvoir aller a l’hôpital pour se faire soigner.
Le jours de la manifestation il avait pu aller a l’hôpital, deux jours avant se plaindre a l’IGPN..
Le mardi 8 a 8h du matin, 6 flics sont venu le prendre pour le déporter de force.

Nous aussi on a fait du bruit ici. On a manifesté ici ! Y a eu beaucoup de monde qui ont refusé de manger.

Hier soir y avait un gars très malade qui a du aller a l’hôpital.

Hiers ils ont renvoyés deux gars, des européens de j’sais pas d’où.

Hé les gars… Faut s’occuper des ambassades aussi ! C’est eux qui font les laisser passer ! Y a pas que l’état français contre nous.

S. le 08 au matin du batiment A2.

 

De l’extérieur un message qui tournait après la manif:

« Des nouvelles de la manifestation d’hier: un cortège d’une soixantaine de personnes est allé crier sa solidarité avec les grévistes de la faim du CRA2. Des slogans apelant à la liberté de tou.te.s gueulé.e.s de l’intérieur et de l’extérieur en même temps !

Ca a pas mal bougé a l’intérieur et le 8 janvier le nombre de gréviste de la faim a encore augmenté !

A l’extérieur la solidarité une interpellation a eu lieu quand on repartait. On tient au courant pour organiser la solidarité pour le copain !

A l’intérieur, au moins un copain tabassé par les flics pendant que les prisonniers manifestaient. Ce copain a été déporté ce matin, 8 janvier a 8h.

Rendez vous a 18h, jeudi 10 janvier a l’Echarde, 19 rue garibaldi métro robespierre sur la ligne 9 à Montreuil ! Pour organiser tou.te.s ensemble la solidarité !

Paroles de l’intérieur décembre 2018

Témoignage d’H. le 14 décembre, un copain enfermé depuis le 9 septembre 2018.

Après 45 jours de CRA, H. ne sort pas mais est placé directement en garde à vue qui débouchera sur un nouvel enfermement en CRA. Cette année il a déjà fait 3 mois et 6 jours de prison.

Il nous raconte les galères qu’il connait avec la Cimade, et les galères à l’intérieur en général. La façon dont tout est mit en place pour empêcher la solidarité. La façon dont les droits de base ne sont pas respectés – avec l’absence d’interprètes notamment. La façon dont l’Offi gère la monnaie, et laisse à l’abandon tout ce qui est hyper important à l’intérieur comme les machines à café.

Aujourd’hui, H. est de nouveau enfermé, pas en CRA mais en prison pour avoir refusé de voir le consul. Il a été condamné à 5 mois ferme.

Soutiens à tou.te.s les copain.e.s