Au CRA de Vincennes, « le juge c’est un robot ou quoi ? »

Moins de 10 minutes, c’est ce qu’il faut à un juge des libertés et de la détention pour prolonger l’enfermement de détenus en centre de rétention (CRA) lors d’une audience en « visio ». Depuis le covid, les « vidéo-audiences » sont la norme. Cette justice expéditive bafoue d’autant plus les droits des personnes que les conditions sont déplorables, comme nous l’ont encore récemment raconté plusieurs détenus du CRA de Vincennes.

Continuer la lecture de « Au CRA de Vincennes, « le juge c’est un robot ou quoi ? » »

Contre la construction de prisons pour étranger.e.s, le 19 juin 2021, on marche sur le Mesnil-Amelot !

Contrairement à ce qui a été annoncé auparavant, la manifestation aura lieu le 19 juin à 15h et pas le 12 juin.
Ce texte a été écrit conjointement par des personnes avec et sans papiers.
L’Etat français ne cesse de durcir la répression envers les migrant.es. Le projet gouvernemental de construire des nouveaux Centres de Rétention Administrative (CRA) est la volonté manifeste de s’en prendre toujours plus aux libertés de circulation et d’installation. Trois nouveaux Centres de Rétention sont en projet : à Lyon, à Bordeaux et à Olivet (près d’Orléans), et deux extensions vont avoir lieu à Coquelles (près de Calais) et Lesquin (près de Lille). En tout, le gouvernement vise 800 places supplémentaires en rétention en 2023 par rapport à 2018, soit 60 % de plus !
En plus de ça, un nouveau projet vise à construire un autre CRA de 64 places au MesnilAmelot, à côté de l’aéroport de Roissy. Tous ces projets témoignent de la volonté d’enfermer toujours plus de personnes.

Continuer la lecture de « Contre la construction de prisons pour étranger.e.s, le 19 juin 2021, on marche sur le Mesnil-Amelot ! »

« Cra-taule-Cra-taule… ça s’arrête quand ce délire ? »

Dans les centres de rétention administrative (Cra), refuser un test PCR peut conduire en taule. S’essuyant les pieds sur la liberté de pouvoir refuser un acte médical, il n’est pas rare que les juges condamnent des personnes sans papiers à des peines de prison ferme lorsqu’elles ne se soumettent pas à ce test obligatoire en vue de leur expulsion. 
Nous avons souvent relayé cette sale pratique. Mais le témoignage que nous avons reçu d’un détenu de Vincennes montre l’acharnement dont est capable l’Etat. En moins de 8 mois, il a été envoyé en taule à deux reprises sur ce seul motif et a déjà purgé 5 mois de prison.

Continuer la lecture de « « Cra-taule-Cra-taule… ça s’arrête quand ce délire ? » »