CRA-PRISON-CRA-PRISON… EXPULSION. Une boucle d’enfermement

On publie un texte écrit par les camarades de l'Envolée sur les passages de plus en plus frequents entre prisons et CRA et entre CRA et prisons. Bonne lecture !

« Au bout de trois mois, si tu refuses les tests pour pas rentrer chez toi, ils te ramènent en prison pour encore trois mois. Après ils vont te ramener ici. Je te jure, tu peux rien, t’es comme du beurre, tu vois : du beurre qu’on met sur un plateau et qui va fondre ; eh ben nous, c’est pareil. »
[Un prisonnier du CRA de Lyon Saint-Exupéry, le 2 février 2021, sur https://crametoncralyon.noblogs.org/]

De plus en plus d’étranger·e·s incarcéré·e·s sont placé·e·s en centre de rétention administrative (CRA) à leur sortie de prison, enchaînant ainsi sur une nouvelle peine d’enfermement. Des prisonnier·e·s en CRA qui cherchent à empêcher leur expulsion sont présenté·e·s au bout de quatre-vingt-dix jours de rétention à un juge ou à un procureur pour « refus de se soumettre à une mesure d’éloignement ». Des dizaines de retenu·e·s ont ainsi pris trois mois de taule ferme, voire plus, d’autres une ITF (interdiction de territoire français) qui les renvoie en CRA pour trois mois de plus ; certain·e·s sortent donc de six mois de rétention d’affilée. Depuis début 2020, c’est le refus de test PCR qui est utilisé comme outil de résistance individuelle par les prisonnier·e·s pour éviter l’expulsion. La criminalisation des résistances, du refus de test au refus d’embarquer, et la collaboration croissante des préfectures et de l’administration pénitentiaire (AP) contre les étranger·e·s, multiplient alors les passages entre ces lieux d’enfermement. Continuer la lecture de « CRA-PRISON-CRA-PRISON… EXPULSION. Une boucle d’enfermement »

Centre de rétention administrative (CRA) du Mesnil-Amelot

Voici des infos pratiques sur le CRA de Mesnil Amelot.
Pour celles sur le CRA de Vincennes, le lien ici.

Le Mesnil-Amelot Centre de Rétention Administrative CRA N ...
1 – ACCES / LOCALISATION
C’est la plus grande prison pour sans papier de France,  les préfectures peuvent y enfermer officiellement au maximum 240 personnes. Il est divisé en deux centres de rétention (un troisième est en cours de construction) :
    Le CRA 2 et le CRA3. Ces deux prisons sont soit disant indépendantes l’une de l’autre: les règles peuvent donc changer d’un CRA à l’autre. Le CRA2 est le seul d’Ile de france où peuvent être enfermées des femmes ou des familles. Il y a un bâtiment destiné aux premières et un autre aux secondes, mais dans les faits des familles/couples sont parfois placés dans le bâtiment des femmes.

Continuer la lecture de « Centre de rétention administrative (CRA) du Mesnil-Amelot »

Business de l’expulsion : Les avocats au service de la Préf’ touchent des millions

Il n’y a pas que les boites qui se font des thunes sur les sans-papiers, certains avocats se font une spécialité de collaborer avec la préfecture dans sa basse besogne. 6ème et dernier volet de notre série sur les boîtes collabos.

Continuer la lecture de « Business de l’expulsion : Les avocats au service de la Préf’ touchent des millions »