Témoignage du CRA de Bordeaux sur la grève de la faim en cours

Posted by anticra on 2019/03/09

On relaie un témoignage du CRA de Bordeaux sur les conditions d’enfermement et la grève de la faim en cours. Soutien à tou.te.s les prisonnier.ère.s, liberté pour tou.te.s!

Au CRA de Bordeaux on se fait traiter comme des chiens. Déjà on est 22 au maximum, 6 chambres de 3 et une chambre de 4… bon en ce moment on est 11.

Mais on est au sous-sol ! On a 1m2 de ciel dans la promenade, avec des grillages et tout autour les grands bâtiments de la police, pas de fenêtre rien. On s’ennuie on fait rien, on stresse alors on boit des cafés et on fume des clopes, ça nous stresse encore plus…avec des allers-retours entre la chambre et la salle télé.

En ce moment les toilettes sont cassées, ça fuit c’est mouillé. Puis même imagine, une seule toilette pour 20 personnes, le matin c’est dégueulasse et faut faire la queue, c’est trempé par terre, faut nettoyer avant d’y aller… y’a des travaux en plus en ce moment donc on a même pas d’eau chaude. On est vraiment traités comme des chiens c’est dégueulasse.

En ce moment y’a des algériens, des chinois, des libanais, des guinéens, on est tous dans la même merde. Y’a eu une tentative de pendaison, c’est nous qui l’avons sauvé on l’a soulevé et tout.

Les gens deviennent fous, si t’étais pas toxico avant… tu deviens toxico dedans avec les cachets du médecin. Ils prennent des Valium, des Diazépal, c’est censé nous calmer mais ça rend les gens fous, tout le monde essaye de se suicider, de se couper de partout ou de se tuer, tous les soirs c’est la même chose. Je les comprends ceux qui prennent des cachets, c’est l’horreur ce stress on devient fous, c’est dur de tenir.

La bouffe ici, même les chiens ils la mangeraient pas. Déjà il faut jamais toucher la viande. C’est de la nourriture en plastique, ça se voit que c’est vieux. C’est de la nourriture de garde-à-vue pendant 90 jours. Personnellement je prie Dieu pour qu’ils me mettent en prison, c’était mieux la prison ! 90 jours ici c’est pas possible.

Ici y’a 4 vols par semaine, par Air Algérie ou des compagnies  comme Aigle Azur. Les flics ils préviennent pas, ils viennent la nuit ils te réveillent, ils te font une clé pour t’immobiliser et après tu te fais scotcher ; on te met le casque direct. T’as pas le temps de résister ou de crier, t’es scotché comme en centre psychiatrique. Si tu résistes, ou si tu veux te révolter ou te battre pour aider quelqu’un à résister à son vol, les policiers ils parlent pas ils envoient direct du gaz et ils s’en vont ils te laissent dans le gaz.

Ici on a pas le droit aux briquets dans les chambres, y’a un briquet dans la promenade, et les draps ils sont dans une matière spéciale pour nous empêcher de tout brûler. Y’a 2 portes électroniques on peut pas s’échapper.

Moi j’en veux aussi beaucoup aux consuls et aux commandantes de bords, c’est des corrompus ils travaillent avec la police, c’est des collabos. J’ai envie de taper les consuls. La dernière fois quelqu’un du consulat algérien est venu au CRA, il nous parlait en arabe pour nous amadouer et si on répondait en arabe il disait « ah c’est bon c’est un algérien » aux policiers, pour donner le laisser-passer. Tout le monde lui a craché dessus. !

Faut être malin faut pas répondre, faut parler en français faut pas parler en arabe, eux ils ont des techniques pour te manipuler. Les consuls c’est des vendus, c’est les mêmes qu’en Algérie, ils croient nous acheter en parlant la langue du pays ! Les gens du consul ils harcèlent et draguent nos femmes et nos filles, ils proposent de coucher avec elles pour nous libérer ces chiens ! Ou alors ils veulent de l’argent… C’est des corrompus.. Tous les consulats c’est des collabo et des corrompus, faut les dénoncer. Et les commandants de bord pareil. Au Mali les consuls ils se sont fait brûler leur maison à cause de leur collaboration avec la France, bientôt faudra faire pareil !

C’est la même chose qu’en Algérie en ce moment avec ce qu’il se passe les manifs et tout… les gens ils sont pas contents !Les jeunes ils traversent la mer depuis l’Algérie, à cause de la corruption, du gouvernement, de la police… y’a pas de travail alors les jeunes, même pas que les jeunes ! Les enfants et les femmes aussi maintenant ! Dans le bateau ça passe ou ça casse, même en pleine mer agitée, on a un dicton, on dit « je préfère me faire manger par les poissons que par les fourmis ». Nous, c’est la même chose qu’en Algérie, c’est pour ça qu’on est partis en France !

Donc on est en grève de la faim, on boit de l’eau on mange du sucre. Il faudrait que tout le monde arrête de prendre les cachets aussi, mais certains en prennent pour oublier qu’ils ont mal au ventre.

Quand je suis arrivé au CRA y’a un mois, on avait fait grève de la faim pour avoir du café et un distributeur d’eau et de boissons, et aussi pour qu’ils réparent les toilettes, ils ont accepté finalement pour être tranquilles. Donc faut continuer parce que ça marche, même si c’est très dur.

Nous on veut être tous libérés.

Mais aussi : on demande le respect c’est simple !

De la bonne nourriture, une meilleure promenade, on veut voir le ciel un peu !

Ça fait 1 mois que j’ai pas vu le ciel moi.
On va tenir jusqu’au bout.

Témoignage de M., prisonnier au CRA de Bordeaux. 05/03/19.

Filed under Luttes en cours et passées ! Paroles de l'intérieur

Tagged

Comments are closed.